Évènements


 
 
 
*****

Record Mondial d'altitude en paramoteur

5703 mètres !


 

*****
19/01/17
Le site du SIA fait peau neuve
Actualité
Le site de l'aviation civile -SIA- a vu son ergonomie totalement revisitée afin d'en améliorer la navigation et de le rendre plus ''facile'' à utiliser. Outre l'interface plus claire, avec des boutons de contrôle intuitifs, le moteur de recherche ''full text'' a été boosté, la e-boutique est rendue plus conviviale, un espace personnel sur inscription gratuite permet notamment de recevoir la lettre d'information (dont les restrictions de vol du moment...). C'est plutôt une bonne chose pour les usagers.

Contact - http://www.sia.aviation-civile.gouv.fr
Source Ulmag du 20 janvier 2017
 
*****


 


article  Dauphiné libéré du 30 juin 2016

*****

Le plus petit dirigeable du monde né à Moulins ?


Entreprise Voliris, dirigeable, aile hybride - François-Xavier GUTTON·                           

L’entreprise Voliris veut créer une navette aérienne de transport de containers sur la base d’un dirigeable innovant reprenant certaines propriétés d’un avion. Elle a crée un aéronef hybride, modèle réduit de la navette dessinée, ce pourrait être, si le Guinness Book valide la performance, le plus petit dirigeable du monde.

Quelque part dans un désert d’Afrique du Nord, une oasis loin de toute route attend son ravitaillement. Une ombre sur le sable signale son arrivée : dans les airs un dirigeable en forme d’aile d’avion s’avance, portant entre ses hélices et ses trains d’atterrissage un container de 30 tonnes et 40 pieds (12,19 m de longueur, standard international).  L’appareil se pose comme un avion, sur une petite piste de fortune, dépose son container et repart, en vol automatique, sans pilote.

Naissance en 2001

 

Cette vision, c’est celle de la société Voliris, installée depuis 2001 à l’aérodrome de Moulins-Montbeugny. 

Fondée à l’origine par un couple d’agriculteurs locaux, elle s’est spécialisée jusqu’en 2008 dans le vol de dirigeables publicitaires, pour des clients comme Vulcania, la Chaîne météo ou le Tour de France. Un aéronef entre avion, dirigeable et drone Voliris a pris un nouveau virage il y a six ans, avec son rachat par Alain Bernard, polytechnicien et ingénieur aéronautique. Un passionné devenu investisseur, avec sa société New York Finance Innovation, après avoir créé puis revendu en 2006 Prosodie. Cette entreprise novatrice dans le domaine des télécommunications spécialisée notamment dans les brevets de paiement en ligne et le cloud computing, a été par la suite absorbée par Cap Gemini.

 

 

 

 

Projet « Natac »

 

Depuis 2008, Alain Bernard a investi entre 5 et 6 millions d’euros dans le projet « Natac », pour Navette de transport automatique de containers. Un projet hybride, à la croisée de plusieurs domaines aéronautiques. 

 

« La première chose qui frappe dans notre dirigeable, c’est sa forme. L’idée était d’aplatir l’enveloppe pour qu’elle devienne une aile de portance à la fois aérostatique -remplie d’hélium, plus léger que l’air, (NDLR)- et aéronautique en forme d’une aile d’avion, il décolle comme tel, après la poussée des moteurs-, synthétise Arnaud Siegel, responsable du bureau d’études de Voliris.

 

Au fil des vols expérimentaux et des prototypes, l’entreprise a testé en modèle réduit son concept, en classe ULM avec un pilote d’essai à bord, mais aussi en vol radiocommandé, avec des charges proportionnelles à la taille de la maquette (15 m d’envergure et 60 m³ d’hélium tout de même). Le Natac qui ne sera développé industriellement que si des investisseurs posent sur la table entre 150 et 300 millions d’euros, serait lui conçu « à la taille d’un Boeing 747 », et d’un poids à vide de 25 tonnes, hélium compris (*).

 

« C’est très peu pour soulever 30 tonnes comparé à un avion ou à un hélicoptère. » L’ensemble serait propulsé par « deux moteurs d’avion de 5.000 chevaux chacun, soit l’équivalent de ceux d’un avion à portée régionale pour transporter le container dans un rayon de 500 kilomètres, à un plafond opérationnel de 3.000 m au-dessus du point de décollage, et à une vitesse de 150 km/h », chiffre Arnaud Siegel.

 

Au Guinness Book ?

 

Le modèle réduit de la Natac, dans sa formule d’essai avec pilote à bord, serait d’ores et déjà « le plus petit dirigeable au monde », si le livre Guinness des records accepte de valider le dossier de Voliris. Une performance qui donnerait un coup de projecteur au projet, qui cherche désormais « un pays client, peut-être en Afrique du Nord, qui délivrerait une autorisation de vol pour des essais de Natac grandeur nature, puis accompagnerait son développement ». De quoi concrétiser le rêve d’oasis. 

 

Julien Bigay

 

(*) L’hélicoptère Mil Mi-26 russe pèse 40 tonnes le plein fait pour transporter 20 tonnes?; l’Airbus A400M pèse 130 tonnes et transporte 30 tonnes maximum.

 

 

  ( Article de presse de la Montagne du 13 septembre 2016 )

 

 
*****
 
 
 
   

                      Ma première découverte du vol !

 

*****

31/03/16
Inspiration J-RO
Communiqué de presse
L'école de pilotage autogire et multiaxe située sur l'aéroport de St Yan (LFLN) en Saône-et-Loire ''Inspiration ULM'' devient officiellement distributeur du J-RO pour DTA. Florent Hefnaoui propose aux amateurs de réaliser des essais.

Contact : Inspiration ULM - Florent Hefnaoui - aéroport - 71600 Saint-Yan - 06 89 23 90 94 - contact@inspirationulm.fr - http://www.inspirationulm.fr
source ulmag 01/04/2016



18/03/16
DTA renforce son réseau
Communiqué de presse
Les 7 et 8 mars dernier, les distributeurs du J-RO DTA en France se sont retrouvés à Montélimar pour leur réunion annuelle. L'occasion de découvrir les nouveaux aménagements des locaux de la société et de partager les retours d'expériences, ainsi que les améliorations de détail que DTA a apporté progressivement aux J-RO depuis 2012. Des améliorations qui donnent systématiquement la possibilité de solutions rétro-fit pour les clients. Les récentes homologations allemandes, avec les tests à 560 kg, ont amené quelques évolutions sur la gamme J-RO 2016. Ce réseau J-RO DTA vient de s'agrandir avec Florent El Hefnaoui installé sur l'aérodrome de Saint Yan. Un maillage en progression mais encore en recherche de nouveaux revendeurs. DTA sera présent au salon AERO Friedrichshafen 2016 sur le stand B1-211 du 20 au 23 avril prochain avec le J-RO et toute la gamme DTA.

Contact : DTA sas - aérodrome de Montélimar - 26200 Montélimar - 04 75 01 20 83 - sales@dta.fr - http://www.dta.fr
Source Ulmag 18/03/2016

*****

MagniGyro enchaîne les records
Communiqué de presse
Dimanche 8 novembre dernier, avec un MagniGyro M16 914 standard, Donatella Ricci a atteint l'altitude de 27 556 ft (soit 8 399 m) après avoir décollé de la piste de Caposile près de Venise en Italie. Ce faisant elle a battue le précédent record du monde d'altitude réalisé en 2004 par Andrew Keech qui avait atteint 26 407 ft (8 049 m). Pour réaliser ce record, Donatella était équipée d'une combinaison apte à combattre une température de -40°C et d'un masque à oxygène pour compenser la raréfaction de l'air. Cette passionnée de l'air vole en avion, hélicoptère et est devenue instructrice au sein de son club ULM. Le 11 novembre 2015, Paul Salmon a pulvérisé le record du monde de vol non-stop en autogire (classe 500-1000 kg) que détenait le -décidément malheureux- Andrew Keech (1 415 km), avec un vol de 1 644 km qui a duré 10 heures et 12 minutes. Le vol direct reliant El Paso (Texas) à Cape Girardeau (Missouri) s'est déroulé à une altitude de 7 500 ft à la vitesse/sol ne de 163 km/h. Le pilote ayant perdu un gant en vol, a dû gérer le froid en permutant régulièrement la protection restante sur chacune de ses mains. En août 2015, le même Paul Salmon a réalisé un record du monde Transcontinental en traversant (toujours sur MagniGyro M22) les Etats Unis d'Ouest en Est et retour en 48 heures de vol (3 jours et demi). Du 4 au 14 octobre 2015, John Craparo et Dayton Dabbs ont réalisé un record du monde Transcontinental en reliant (sur MagniGyro M16) Dallas-Los Angeles-New York-Dallas en 73 heures de vol. La distance totale parcourue de 8 634 km a été survolée à une vitesse/sol moyenne de 118,3 km/h.
Source Ulmag du 14/12/2015

*****
 
11/11/15
DUC Hélices aide les clients Arplast
Communiqué de presse
Suite de l'arrêt d'activité de la société Arplast, la société DUC Hélices a repris l'ensemble des outillages et équipements de M. Alain Petit et peut désormais assurer des petits travaux tels que réparations, remise en état, peinture, équilibrage... Une bonne nouvelle pour les clients désorientés par la perte de leur fournisseur.

Contact : DUC Hélices - chemin de la Madone - 69210 Lentilly - 04 74 72 12 69 - contact@duc-helices.com - http://www.duc-helices.com
source Ulmag 11 nov 2015
 
 *****

( Adrien à été membre de l'Ulm Club Bourbonnais)

01/07/16
Routards du ciel
Communiqué de presse
Clémentine Bacri et Adrien Normier poursuivent leurs aventures autour du monde en ULM. Ces deux trentenaires parcourent une quinzaine de pays : Nouvelle-Zélande, Australie, Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Inde, Pakistan, Jordanie, Grèce, Slovénie, proposant à des scientifiques de les aider dans leurs recherches, en recueillant pour eux des données aériennes. Certains projets ont été planifiés avant le départ ; d'autres se forment au fil des rencontres : cartographie des volcans actifs d'Indonésie, prospections archéologiques en Jordanie, recensement de cétacés, d'herbiers marins dans les îles grecques... des projets plus globaux que locaux concernant des pays dans leur ensemble et s'intéressant aux liens entre l'homme et l'environnement. Autant d'occasions de découvrir la richesse de notre planète, et de partager le quotidien de personnages parfois hauts en couleurs ! Le récit que nous livrent ici ces Routards du ciel, empreint de simplicité, d'humour et même de suspens, régalera tout lecteur avide de voyages, de nature et de science. Routards du ciel est édité par Le Pommier (collection : science vagabonde). L'ouvrage comporte 267 pages brochées au format poche. Il est vendu 20 euros sous la référence ISBN 978-2746510951.
source Ulmag 1er juillet 2016
*****
02/06/15
Un tour du monde pas comme les autres
Communiqué de presse
( Adrien à été membre de l'Ulm Club Bourbonnais)
Les éditions Le Pommier présentent ''Des ailes pour la science'', un livre qui parle d'aéronautique, et pas seulement... Entre 2012 et 2013, Clémentine Bacri, l'avocate, et Adrien Normier, le pilote de ligne, ont traversé en ULM plus de cinquante pays, Groënland, Canada, Pérou, Chili, Australie, rencontré des personnages hauts en couleurs, partagé leur quotidien, leurs bonheurs et leurs attentes. Soixante mille kilomètres parcourus, à la rencontre des éléments, parfois déchaînés, montagnes, volcans, océans, glaciers, une vision du monde émerveillée mais différente car engagée. Une participation à une quinzaine de projets scientifiques choisis avant leur départ ou décidés au fil de leurs rencontres. Prospection archéologique, recensement de cétacés, réalisation de modèle 3D d'un volcan, mesures de dioxyde de soufre, découvertes de géoglyphes datés de 5000 ans, les missions scientifiques sont aussi variées que les paysages survolés. Véritable récit d'aventures, écrit avec humour, simplicité et même suspense, ''Des ailes pour la science'' régalera tout lecteur avide de voyages, de nature et de science. ''Des ailes pour la science'' est présenté en format 135 x 200 mm, 288 pages brochées, dans la collection ''Science vagabonde'' sous la référence ISBN/EAN : 978-2-7465-0919-1. En vente dans les bonnes librairies au prix de 20 euros.

Contact : Editions Le Pommier - 8 rue Férou - 75278 Paris Cédex 6 - 01 53 10 24 60 - http://www.editions-lepommier.fr
  source Ulmag du 02/06/2016
*****
foire expo Moulins 2015
la montagne 10 février 2015


*****

Championnats du monde Ulm 2014

 

29/08/14
D'or, d'argent et de bronze
Actualité

Lors des 14e championnats du monde ULM qui se sont déroulés du 6 au 16 août à Matkopuszta en Hongrie, l'équipe de France n'a pas démérité, récoltant six médailles d'or, deux médailles d'argent et quatre médailles de bronze dans les différentes catégories ULM : paramoteur, pendulaire, multiaxe et autogire, et plaçant ainsi la France en tête des Nations qui pratiquent l'Aviation Ultra légère motorisée. Dans des conditions d'organisation hongroises particulièrement défaillantes cette année, ils ont su garder un haut moral et viser pour chacune d'entre elles et chacun d'entre eux l'excellence.

Catégorie paramoteur :
- Coralie Matéos - médaille d'or, championne du monde PF1f (décollage à pied féminine)
- Alexandre Matéos - médaille d'or, champion du monde PF1 (décollage à pied monoplace)
- Frédéric Mallard - médaille d'or, champion du monde PL1 (chariot monoplace)
- Yann Leudière / Sylvain Dupuis - médaille de bronze PF2 (décollage à pied biplace)
- Alexandre Matéos, Julien Barbier, Pascal Vallée, Tristan Guillabeau, Patrice Beffrey, Coralie Mateos et Fabien Couderc forment l'équipe médaillée d'or PF1 (décollage à pied monoplace)
- Frédéric Mallard, Nicolas Aubert et Laurent Assie forment l'équipe médaillée de bronze PL1 (chariot monoplace)
- Nicolas Salinas / Marie-Pierre Guippert, Bruno / Béatrice Liondore et Christophe Raynard / Vincent Beutter forment l'équipe médaillée de bronze PL2 (chariot biplace)

France - Médaille d'Argent par Nation :
Alexandre Matéos, Julien Barbier, Pascal Vallée, Tristan Guillabeau, Patrice Beffrey, Coralie Matéos, Fabien Couderc, Frédéric Mallard, Nicolas Aubert, Laurent Assie, Nicolas Salinas / Marie-Pierre Guippert, Bruno et Béatrice Liondore, Christophe Raynard / Vincent Beutter, Yann Leudière / Sylvain Dupuis, Jean Matéos / Célia Dominigues, Fabrice et Christelle Breuzard.

''Classic Class'' :
- Jean-Michel Serre - médaille d'Or, champion du Monde WL1 (pendulaire monoplace)
- Eric Changeur / Christophe Vedraine - médaille d'Argent GL2 (autogire biplace)
- Serge Bouchet / Patrice Burgio - médaille de Bronze GL2 (autogire biplace)

France - Médaille d'Or, Championne du Monde par Nation :
Jean-Michel Serre, Laurent Le Bihan, Patricia et Bruno Roumier, Bruno Bouron / Christine Creon, Pierre Bourgue / Georges Truchet, Eric Changeur / Christophe Vedraine, Serge Bouchet / Patrice Burgio, Corinne Guglielmino / René Manzano

 

Source Ulmag 29 août 2014

*****

Notre Stand à la Foire expo 2014

*****

*****

Assemblée Générale Club Ulm du 25 Janvier 2014

 

 *****

Visite du centre aéré de Chevagnes en Juillet 2013

Histoire de l'aviation


 

 

26/08/12
Un petit pas pour l'Homme...
Carnet gris
Neil Armstrong est mort samedi 25 août 2012, à l'âge de 82 ans, de complications après une opération du coeur. Le 21 juillet 1969, il a été le premier Homme à poser le pied sur la lune et a dit ces mots universellement connus : ''C'est un petit pas pour l'homme mais un bond de géant de l'humanité''. Ce faisant il est devenu l'une des plus grandes célébrités que la planète ait portée. La légende se perpétuera éternellement car il fût le premier.

(source Ulmag )

 

*****

 

 

(source ailes&passion 08/2012 n°31)

HUMOUR


 

 

 

 

((source ailes & passion 08/2012 n°31)

*****

 

 

La compagnie aérienne Virgin Atlantic a demandé à son personnel de cabine de recenser les questions insolites posées par les passagers. Certains vont même jusqu'à demander d'ouvrir la fenêtre !

Si vous prenez souvent l'avion, vous êtes certainement tombé un jour sur un voisin de siège irritant, malpoli, et posant des questions complètement saugrenues aux hôtesses de l'air. Ces personnes ont visiblement inspiré Virgin Atlantic. La compagnie a demandé à ses 3 000 employés de citer les questions les plus stupides qui leur avaient été posées. Résultat, un top 10 d'anthologie qui donnerait presque envie d'écrire le scénario d'un nouvel épisode de Y a-t-il un pilote dans l'avion?

- S'il vous plaît, pouvez-vous ouvrir la fenêtre ? : A 10 000 mètres d'altitude, certains trouvent qu'il fait parfois trop chaud. Ainsi, un homme n'a pas hésité à demander à une hôtesse s'il était possible d'ouvrir les fenêtres pour faire un peu d'air. Celui-ci ne devait visiblement pas être très au fait de la pressurisation des appareils.

- Pouvez-vous arrêter les réacteurs ? : S'il est continu, le bruit des réacteurs n'est jamais très agréable. Celui-ci empêche même certains de dormir durant le trajet, ce qui a parfois le don de les énerver. Un passager de la compagnie qui souhaitait se reposer a donc naturellement demandé si les réacteurs pouvaient être éteints, afin qu'il puisse dormir dans le silence.

- S'il vous plaît, pouvez-vous demander au commandant de bord d'arrêter les turbulences ? : Si vous n'êtes pas très à l'aise en avion, les turbulences sont pour vous des mauvais moments à passer. Mais ne vous y fiez pas : le pilote n'y est pour rien. Même si l'image d'un pilote en train de secouer vivement le manche de l'appareil pour provoquer des perturbations nous plait bien. 

- Pouvez-vous me montrer le chemin pour la douche ? : Les avions sont de plus en plus gros. Mais ce passager d'un long-courrier, qui avait envie de se rafraichir, avait visiblement oublié qu'il n'était pas sur Air Sarko One.

- Pouvez-vous emmener mes enfants à la salle de jeux ? : Si les TGV proposent aujourd'hui des animations pour votre progéniture, sachez que ce n'est pas encore le cas pour les compagnies aériennes...

- S'il vous plaît, pouvez-vous faire une tasse de thé et un massage à ma poupée Barbie ? : Comme il n'y a pas de salle de jeux dans les avions, les enfants doivent s'occuper avec leur propres jouets. Cette petite fille n'a pas manqué de culot lorsqu'elle a demandé au personnel de bord si quelqu'un pouvait être au service de sa poupée. 

- Où puis-je téléphoner ? : Les hommes d'affaires ont parfois besoin de passer des appels urgents, mais il n'y a jamais eu de cabine à pièces dans les avions. 

- Y a-t-il un McDonald's à bord ? : Certes, la nourriture proposée dans les avions n'est pas toujours très bonne. Cependant, n'espérez pas trouver une autre alternative. Car si McDonald's est implanté partout sur Terre, il faudra attendre encore un peu avant de voir un fast-food ouvrir dans les airs.

- Pouvez-vous m'aider à retrouver mon œil de verre ? : Après s'être endormi plusieurs heures lors du trajet d'un vol long-courrier, un homme s'est aperçu qu'il lui manquait son œil de verre. Immédiatement, il a appelé les hôtesses à l'aide.

- Pouvez-vous me recoiffer ? : Si les passagers peuvent poser des questions stupides, c'est parfois le personnel de bord qui comprend mal les demandes, comme cet employé qui a vu une femme très célèbre lui demander : "Can you fix my hair ?", comprenez "Pouvez-vous me recoiffer?". Ce dernier a trouvé la demande étrange, mais est revenu avec une brosse à cheveux, un peigne, et de la laque. La passagère a alors explosé de rire, puisqu'elle lui avait en réalité demandé s'il pouvait réparer la climatisation, qui se dit en anglais : "Can you fix my air ?".

 

 

 

 

 

Photos mystère


Mystère

Machines Club


RECEPTION DU NOUVEAU PENDULAIRE CLUB.
Le 1er vol a été réalisé par notre instructeur lundi 10 janvier 2011

la machine est validée,la saison peut commencer!